Marie-Claire Nadeau

Marie-Claire Nadeau

Après avoir réalisé un certificat à l’Université Laval (2016) portant sur l’étude des œuvres marquantes de la culture occidentale (COMCO), j’ai ensuite entrepris un baccalauréat en géographie, que j’ai complété à l’hiver 2020. À la fin de mon baccalauréat, j’étais alors animée par le désir de faire un pont entre la littérature et la géographie, deux disciplines structurantes dans ma compréhension du monde. La nature même de la géographie permet en effet d’établir des dialogues entre les disciplines et d’en faire émerger des réflexions denses et complexes. Je m’intéresse particulièrement à la transmission et la prise de parole par la littérature.

Mon projet de maîtrise en sciences géographiques s’inscrit dans cette volonté d’étudier le rapport au territoire à travers la poésie. Tout récit, à la base, est situé et ancré quelque part. Le titre préliminaire de mon projet, que je réalise sous la direction de Caroline Desbiens et Justine Gagnon, est « Gardiennes de la mémoire : les poétesses innues et l’héritage de Nutshimit ». L’expression artistique de la poésie y est considérée comme le véhicule de la mémoire du territoire. Je m’appuie sur le postulat qu’en la manière des joueurs.ses de teueikan, le tambour sacré innu, les poétesses donnent une voix à Nutshimit. Je cherche ainsi à explorer l’ontologie territoriale innue, incarné par Nutshimit, en établissant un dialogue avec les poèmes de quatre poétesses innues contemporaines.

Courriel : marie-claire.nadeau.2@ulaval.ca